Les textes et les traductions françaises des chansons de DERRING-DO :

(Copyright SACEM - Texte Jean-Luc RABÉRIN)

* MOONLIGHT AND ROSES *

1) You’re the better thing it arrived to me

And the stronger love it never can be

Protected by you I’m not scared anymore...

Your naked body is a part of heaven

And your sweet smile a wonderful omen

Of a tender journey on distant shore...

 

PC1) Hand in hand on the same long road

Our hearts are ready to explode...

Together to an infinite way

Our love’s like a never ending day...

 

C) Only moonlight and roses

Can bless your body and mind...

My sweetest promises of eternity

Are close by you...

You are moonlight and roses

Or another gift of the kind...

My better memories are with you “Mary”

I’m loving you...

 

2) Your love gives to me golden wings to fly

Hard times with you only come to pass by

So peacefully than a sun set and rise...

Princess of my days, goddess of my nights

Under my skin let me feel the love bites

And open me the doors of paradise...

 

PC2) We meet us at the life’s crossroad

Our hearts were ready to explode...

Together we’ll make that each day

Will be a never ending way...

 

C) Only moonlight and roses

Can bless your body and mind...

My sweetest promises of eternity

Are close by you...

You are moonlight and roses

Or another gift of the kind...

My better memories are with you “Mary”

I’m loving you...

 

* LA LUMIERE DE LA LUNE ET DES ROSES *

1) Tu es la meilleure chose qui me soit arrivée

Et l’amour le plus fort qu’il puisse être

Si protégé par toi que je n’ai plus aucune crainte…

Ton corps nu est une partie des cieux

Et ton doux sourire un merveilleux présage

D’un tendre voyage sur un rivage lointain…

 

PR1) La main dans la main sur la même longue route

Nos cœurs sont prêts à exploser…

Ensemble vers un chemin éternel

Notre amour est comme un jour sans fin…

 

R) Seulement la lumière de la lune et des roses

Peuvent bénir ton corps et ton esprit…

Mes plus douces promesses d’éternité

Sont près de toi…

Tu es la lumière de la lune et des roses

Ou un autre cadeau de ce genre…

Mes meilleurs souvenirs sont avec toi Marie

Je t’aime…

 

2) Ton amour me donne des ailes dorées pour voler

Avec toi les moments difficiles ne font que passer

Aussi paisiblement qu’un coucher et lever de soleil…

Princesse de mes jours, déesse de mes nuits

Sous ma peau laisses-moi ressentir les morsures de l’amour

Et ouvres-moi les portes du paradis…

 

PR2) On s’est rencontré au carrefour de la vie

Nos cœurs étaient prêts à exploser…

Ensemble nous ferons que chaque jour

Devienne un chemin sans fin…

 

R) Seulement la lumière de la lune et des roses

Peuvent bénir ton corps et ton esprit…

Mes plus douces promesses d’éternité

Sont près de toi…

Tu es la lumière de la lune et des roses

Ou un autre cadeau de ce genre…

Mes meilleurs souvenirs sont avec toi Marie

Je t’aime…

(Copyright SACEM - Texte Jean-Luc RABÉRIN)

* ANOTHER LIFE *

1) You just want to leave the past behind you

To forget your pain and your failures too.

You know happiness is so hard to find

But you sail with hope to a new peace of mind...

 

PC) As far as you go, you take what you are

Your distress of life is an opened scar...

Far beyond the distance

There is no second chance...

 

C1) Another life !

To relieve your wound brain...

Another life...

Another life !

Your island without rain...

Another life...

 

2) You want to end with your too heavy past

To empty your mind and feel free at last.

There’s no place to hide, no easy way out

But don’t surrender if you have no doubt...

 

PC) As far as you go, you take what you are

Your distress of life is an opened scar...

Far beyond the distance

There is no second chance...

 

C2) Another life !

To avoid goin’ insane...

Another life...

Another life !

Your island without name...

Another life...

 

C3) Another life !

To relieve your wound brain...

Your island without rain...

Another life !

To avoid goin’ insane...

Your island without name...

 

* UNE AUTRE VIE *

1) Tu veux juste laisser ton passé derrière toi

Pour oublier ta douleur et tes échecs aussi.

Tu sais le bonheur est si difficile à trouver

Mais tu navigues avec espoir vers une nouvelle paix de l’esprit…

 

PR) Aussi loin que tu ailles, tu emmènes ce que tu es

Ta détresse de la vie est une cicatrice ouverte…

Loin par delà la distance

Il n’existe pas de seconde chance…

 

R1) Une autre vie !

Pour soulager ton cerveau blessé…

Une autre vie...

Une autre vie !

Ton île sans pluie...

Une autre vie...

 

2) Tu veux en finir avec ton trop lourd passé

Pour vider ton esprit et te sentir enfin libre.

Il n’y a aucun endroit où ce cacher et pas d’échappatoire

Mais n’abandonnes pas si tu n’as pas de doute…

 

PR) Aussi loin que tu ailles, tu emmènes ce que tu es

Ta détresse de la vie est une cicatrice ouverte…

Loin par delà la distance

Il n’existe pas de seconde chance…

 

R2) Une autre vie !

Pour éviter de perdre la raison...

Une autre vie...

Une autre vie !

Ton île sans nom...

Une autre vie...

 

R3) Une autre vie !

Pour soulager ton cerveau blessé…

Ton île sans pluie...

Une autre vie !

Pour éviter de perdre la raison...

Ton île sans nom...

(Copyright SACEM - Texte Jean-Luc RABÉRIN)

* STRAY DOGS *

1) Street is your home, You live as a pack

Never alone, Ready to attack...

Violence and hate, To kill your borrow

You build your fate, With pain and sorrow...

 

2) You have no trust, Always feel aggress

But ain’t the first, Children in distress...

Never a tear, In the city eye

Never a fear, Stray dogs ain’t shy...

 

PC) Your only question is to know, If you’ll loose or win

Committing when lights down low, An ultimate sin...

 

C) Stray dogs ! Stray dogs ! Always a loaded gun.

Stray dogs ! You live with no fun.

Stray dogs ! Stray dogs ! Always have to run.

Stray dogs ! Nightmare just begun...

 

3) Lost teenagers, You claim for respect

But your anger, Just show your reject...

No family, In the eye of the storm

No society, Can accept your scorn...

 

4) Don’t wanna hear, You’re wasting your time

The end is near, When you fall in crime...

The games are done, Under concrete sky

Daylight’s gone, Stray dogs gonna die...

 

PC) Your only question is to know, If you’ll loose or win

Committing when lights down low, An ultimate sin...

 

C) Stray dogs ! Stray dogs ! Always a loaded gun.

Stray dogs ! You live with no fun.

Stray dogs ! Stray dogs ! Always have to run.

Stray dogs ! Nightmare just begun...

 

* LES CHIENS ERRANTS *

1) La rue est votre maison, Vous vivez comme une meute

Jamais seuls, Prêt à attaquer…

Violence et haine, Pour tuer votre ennui

Vous bâtissez votre destin, Avec de la douleur et du chagrin…

 

2) Vous n’avez aucune confiance, Vous vous sentez toujours agressé

Mais vous n’êtes pas les premiers, Enfants dans la détresse…

Jamais une larme, Dans l’œil de la cité

Jamais une crainte, Les chiens errants ne sont pas timides…

 

PR) Votre seul question est de savoir, Si vous perdrez ou gagnerez

En commettant lorsque les lumières s’effaceront, Un ultime péché…

 

R) Chiens errants ! Chiens errants ! Toujours un flingue chargé.

Chien errants ! Vous vivez sans aucune joie.

Chiens errants ! Chiens errants ! Vous devez toujours vous enfuir.

Chiens errants ! Le cauchemar ne fait que commencer...

 

3) Adolescents perdus, Vous réclamez le respect

Mais votre colère, Ne montre que votre rejet...

Aucune famille, Dans l’œil de la tempête

Aucune société, Ne peut accepter votre mépris...

 

4) Vous ne voulez pas entendre, Que vous gaspillez votre temps

La fin est proche, Lorsque vous tomberez dans le crime...

Les jeux sont faits, Sous un ciel de béton

La lumière du jour s’en est allée, Les chiens errants vont mourir...

 

PR) Votre seul question est de savoir, Si vous perdrez ou gagnerez

En commettant lorsque les lumières s’effaceront, Un ultime péché…

 

R) Chiens errants ! Chiens errants ! Toujours un flingue chargé.

Chien errants ! Vous vivez sans aucune joie.

Chiens errants ! Chiens errants ! Vous devez toujours vous enfuir.

Chiens errants ! Le cauchemar ne fait que commencer...

(Copyright SACEM - Texte Jean-Luc RABÉRIN)

* SO BLACK IS THE DARK *

1) Oh, so black is the dark !

I’m afraid to close my eyes forever…

Oh, so black is the dark !

I don’t wanna be a shadow rider…

My heartbeat stops when I’m dying breath

Lost in a valley at the realm of death…

 

C) My blood turns to freeze

I’m so cold as ice…

I’m gone with the breeze

Death threw the dice…

I don’t believe in hell nor paradise

Life after death is just a false promise…

 

2) Oh, so black is the dark !

Human decay always comes too fast…

Oh, so black is the dark !

My dead body as a vision of the past…

Dark is the shelter of lost memory

Black is maybe the perfect harmony…

 

C) My blood turns to freeze

I’m so cold as ice…

I’m gone with the breeze

Death threw the dice…

I don’t believe in hell nor paradise

Life after death is just a false promise…

 

* SI NOIRES SONT LES TENEBRES *

1) Oh, si noires sont les ténèbres !

J’ai peur de fermer mes yeux pour toujours…

Oh, si noires sont les ténèbres !

Je ne veux pas être un cavalier de l’ombre…

Le battement de mon cœur s’arrête lorsque je rends mon dernier souffle

Perdu dans une vallée au royaume de la mort…

 

R) Mon sang commence à geler

Je suis aussi froid que de la glace…

Je m’en suis allé avec la brise

La mort a jeté les dés…

Je ne crois pas plus à l’enfer qu’au paradis

La vie après la mort n’est qu’une fausse promesse…

 

2) Oh, si noires sont les ténèbres !

Le déclin de l’humain arrive toujours trop vite…

Oh, si noires sont les ténèbres !

Mon corps mort est comme une vision du passé…

Les ténèbres sont le refuge de la mémoire perdue

Le noir est peut-être l’harmonie parfaite…

 

R) Mon sang commence à geler

Je suis aussi froid que de la glace…

Je m’en suis allé avec la brise

La mort a jeté les dés…

Je ne crois pas plus à l’enfer qu’au paradis

La vie après la mort n’est qu’une fausse promesse…

(Copyright SACEM - Texte Jean-Luc RABÉRIN)

* FLYING ATTACK *

1) In a quiet and hot summer night

The land is awake by surprise

The metal planes are cold and bright

And killing flames begin to rise…

The siren wails pierce the uproar

From the sky comes a thunder rage

In the dark resounds people roar

Town is became a deadly cage…

 

PC) They cannot wait

No time to hesitate

A quick flight is the only chance…

 

C) Flying attack, panic in the dark !

Flying attack, death wore in black !

Flying attack, panic in the dark !

Flying attack, run for your life…

 

2) A child’s crying his mother death

Lonely under bomb heavy blows

A man is running out of breath

In this town of ruins and sorrows…

The bombers make a last passage

Letting go their fire and steel

Blind madness of the human rage

Furies of war seem so unreal…

 

PC) They cannot wait

No time to hesitate

A quick flight is the only chance…

 

C) Flying attack, panic in the dark !

Flying attack, death wore in black !

Flying attack, panic in the dark !

Flying attack, run for your life…

 

* ATTAQUE VOLANTE *

1) Dans une paisible et chaude nuit d’été

Le pays est réveillé par surprise

Les avions de métal sont froids et brillants

Et des flammes tueuses commencent à s’élever…

Les hurlements des sirènes percent le tumulte

Du ciel arrive une rage tonitruante

Dans les ténèbres résonne la clameur des gens

La ville est devenue une cage mortelle…

 

PR) Ils ne peuvent pas attendre

Pas le temps d’hésiter

Une fuite rapide est la seule chance…

 

R) Attaque volante, panique dans l’obscurité !

Attaque volante, la mort est habillée en noir !

Attaque volante, panique dans l’obscurité !

Attaque volante, cours pour sauver ta vie…

 

2) Un enfant pleure la mort de sa mère

Seul sous les lourds éclats des bombes

Un homme court à bout de souffle

Dans cette ville de ruines et de chagrins…

Les bombardiers font un dernier passage

En lâchant leur feu et leur acier

Folie aveugle de la rage humaine

Les furies de la guerre semblent si irréelles…

 

PR) Ils ne peuvent pas attendre

Pas le temps d’hésiter

Une fuite rapide est la seule chance…

 

R) Attaque volante, panique dans l’obscurité !

Attaque volante, la mort est habillée en noir !

Attaque volante, panique dans l’obscurité !

Attaque volante, cours pour sauver ta vie…

(Copyright SACEM - Texte Jean-Luc RABÉRIN)

* GARDEN OF FEARS *

1) I live an awake nightmare

I’m really afraid of all

Just a day I’d like to dare

Not being afraid to fall...

I’m out of reality

Trapped by an heavy chain

I’m near of insanity

When fears rising up again...

 

PC1) I lose control, my throat is dry

I burn my soul, I’m gonna die...

The rain again, dark is my sky

All that remains, eternal cry...

 

C) My garden of fears

Resounds in my ears...

My garden of fears

Is drown under tears...

 

2) I’m scared to take a look

On emptiness of my life

My mind is an opened book

Torn by a really sharp knife...

Still feeling me like a child

I only scream and I pray

I’m wholly deaf and blind

Never dare something to say...

 

PC2) My life is lost, lost in nowhere

I pay the cost, am I still there ?

I burn my eyes, searching the sun

No paradise, still got to run...

 

C) My garden of fears

Resounds in my ears...

My garden of fears

Is drown under tears...

My garden of fears…

My garden of fears…

 

* LE JARDIN DES PEURS *

1) Je vis un cauchemar éveillé

J’ai réellement peur de tout

Juste un jour j’aimerai oser

Ne pas avoir peur de tomber…

Je vis en dehors de la réalité

Prisonnier d’une lourde chaîne

Je suis proche de la folie

Lorsque mes peurs remontent encore…

 

PR1) Je perds le contrôle, ma gorge est sèche

Je brûle mon âme, je vais mourir…

Encore la pluie, obscure est mon ciel

Tout ce qui reste, un (cri ; pleur) éternel…

 

R) Mon jardin des peurs

Résonne dans mes oreilles…

Mon jardin des peurs

Est noyé sous les larmes…

 

2) Je suis effrayé d’avoir un regard

Sur le vide de ma vie

Mon esprit est un livre ouvert

Déchiré par un couteau très tranchant…

Je me sens comme un enfant

Je ne fais que hurler et prier

Je suis complètement sourd et aveugle

Je n’ai jamais rien à dire…

 

PR2) Ma vie est perdue, perdue dans nulle part

Je paye le prix, suis-je encore là ?

Je brûle mes yeux, à la recherche du soleil

Pas de paradis, je dois encore m’enfuir…

 

R) Mon jardin des peurs

Résonne dans mes oreilles…

Mon jardin des peurs

Est noyé sous les larmes…

Mon jardin des peurs...

Mon jardin des peurs...

(Copyright SACEM - Texte Jean-Luc RABÉRIN)

* COLD WINTER NIGHTS *

1) A long cold winter, freeze my bones and soul

I thrill near the fire, snow begins to fall...

For whom the bells toll ?

My lost heavy head, hear the wind crying

All seem to be dead, I pray for the spring...

Is it soon coming ?

 

PC) In long cold winter nights I’m sleeping by the fire

To warmth myself with dreams of the last past summer...

 

C) Oh, oh, oh, oh ! Cold winter nights...

Nothing moves nothing seems alive

Oh, oh, oh, oh ! Cold winter nights...

Just pale grey moonlight to survive...

 

2) Candles on windows, dancing in the air

I’ll face the shadows, if only I dare...

Who don’t fear despair ?

Evil or divine, in the seasons war

This old fight is mine, answers are so far...

Is there a sacred star ?

 

PC) In long cold winter nights I’m sleeping by the fire

To warmth myself with dreams of the last past summer...

 

C) Oh, oh, oh, oh ! Cold winter nights...

Nothing moves nothing seems alive

Oh, oh, oh, oh ! Cold winter nights...

Just pale grey moonlight to survive...

 

B) Nothing’s wrong nothing’s right

In cold winter nights...

I’m afraid when strikes midnight

In cold winter nights...

 

C) Oh, oh, oh, oh ! Cold winter nights...

Nothing moves nothing seems alive

Oh, oh, oh, oh ! Cold winter nights...

Just pale grey moonlight to survive...

 

* FROIDES NUITS D’HIVER *

1) Un long hiver froid, gèle mes os et mon âme

Je frisonne près du feu, la neige commence à tomber...

Pour qui sonne le glas ?

Ma lourde tête perdu, entend le vent (pleurer ; crier)

Tout semble être mort, je prie pour le printemps...

Arrive t-il bientôt ?

 

PR) Dans les longues nuits d’hiver, je dors près du feu

Pour me réchauffer de mes rêves du dernier été passé...

 

R) Oh, oh, oh , oh ! Longues nuits d’hiver...

Rien ne bouge, rien ne semble vivant

Oh, oh, oh , oh ! Longues nuits d’hiver...

Juste la lumière pale et grise de la lune pour survivre...

 

2) Des bougies sur les fenêtres, dansent dans les airs

Je regarderai les ombres, si seulement j’osais...

Qui ne craint pas le désespoir ?

Le mal ou le divin, dans la guerre des saisons

Ce vieux combat est le mien, les réponses si lointaines...

Il y a-t-il une étoile sacrée ?

 

PR) Dans les longues nuits d’hiver, je dors près du feu

Pour me réchauffer de mes rêves du dernier été passé...

 

R) Oh, oh, oh , oh ! Longues nuits d’hiver...

Rien ne bouge, rien ne semble vivant

Oh, oh, oh , oh ! Longues nuits d’hiver...

Juste la lumière pale et grise de la lune pour survivre...

 

P) Rien n’est faux, rien n’est vrai

Dans les froides nuits d’hiver…

J’ai peur lorsque sonne minuit

Dans les froides nuits d’hiver…

 

R) Oh, oh, oh , oh ! Longues nuits d’hiver...

Rien ne bouge, rien ne semble vivant

Oh, oh, oh , oh ! Longues nuits d’hiver...

Juste la lumière pale et grise de la lune pour survivre...

(Copyright SACEM - Texte Jean-Luc RABÉRIN)

* SPARK IN THE DARK *

1) Hurt by a world without face

Always lost in my disgrace

Still waiting for a better day...

I’m a master of disguise

The king of the false promise

With another game to play...

 

PC) A little more, day after day

I just need help, I just need you...

A little more, day after day

Gimme your hand and love me too...

 

2) I live in confused thinking

I still believe in nothing

But I’d like to go ahead...

Always holding me apart

Can’t hear the voice of my heart

I walk like a living dead...

 

PC) A little more, day after day

I just need help, I just need you...

A little more, day after day

Gimme your hand and love me too...

 

C) I need ... I need a spark in the dark

To guide my feet out of the twilight zone.

I need ... I need a spark in my night

To show me the way when I’m all alone.

I need ... I need a spark in the dark

To feel that my life and dreams are my own.

I need ... I need ... I need a spark in the dark....

 

3) Paralysed by my own fears

My eyes are brimming with tears

Nobody can reckon on me...

Like the new prodigal son

I’d like to say I come back home

But no-one is waiting me...

 

PC) A little more, day after day

I just need help, I just need you...

A little more, day after day

Gimme your hand and love me too...

 

C) I need ... I need a spark in the dark

To guide my feet out of the twilight zone.

I need ... I need a spark in my night

To show me the way when I’m all alone.

I need ... I need a spark in the dark

To feel that my life and dreams are my own.

I need ... I need ... I need a spark in the dark....

 

* UNE ETINCELLE DANS L’OBSCURITE *

1) Meurtri par un monde sans visage

Toujours perdu dans ma disgrâce

Attendant encore un jour meilleur…

Je suis un maître du déguisement

Le roi de la fausse promesse

Avec un autre jeu à accomplir…

 

PR) Un peu plus, jour après jour

J’ai juste besoin d’aide, j’ai juste besoin de toi…

Un peu plus, jour après jour

Donnes moi ta main et aimes moi aussi…

 

2) Je vis dans de confuses pensées

Je ne crois toujours en rien

Mais j’aimerais aller de l’avant…

Je me tiens toujours à l’écart

Je ne peux pas entendre la voix de mon cœur

Je marche comme un mort vivant…

 

PR) Un peu plus, jour après jour

J’ai juste besoin d’aide, j’ai juste besoin de toi…

Un peu plus, jour après jour

Donnes moi ta main et aimes moi aussi…

 

R) J’ai besoin… J’ai besoin d’une étincelle dans l’obscurité

Pour guider mes pas hors de la zone crépusculaire.

J’ai besoin… J’ai besoin d’une étincelle dans ma nuit

Pour me montrer le chemin lorsque je suis tout seul…

J’ai besoin… J’ai besoin d’une étincelle dans l’obscurité

Pour sentir que ma vie et mes rêves m’appartiennent

J’ai besoin... J’ai besoin... J’ai besoin d’une étincelle dans l’obscurité...

 

3) Paralysé par mes propres craintes

Mes yeux sont remplis de larmes

Personne ne peut compter sur moi…

Je suis comme le nouveau fils prodigue

J’aimerais dire que je rentre à la maison

Mais personne ne m’y attend…

 

PR) Un peu plus, jour après jour

J’ai juste besoin d’aide, j’ai juste besoin de toi…

Un peu plus, jour après jour

Donnes moi ta main et aimes moi aussi…

 

R) J’ai besoin… J’ai besoin d’une étincelle dans l’obscurité

Pour guider mes pas hors de la zone crépusculaire.

J’ai besoin… J’ai besoin d’une étincelle dans ma nuit

Pour me montrer le chemin lorsque je suis tout seul…

J’ai besoin… J’ai besoin d’une étincelle dans l’obscurité

Pour sentir que ma vie et mes rêves m’appartiennent

J’ai besoin... J’ai besoin... J’ai besoin d’une étincelle dans l’obscurité...

 

(Copyright SACEM - Texte Jean-Luc RABÉRIN)

* THE END OF TIMES *

1) Now it’s the end of times

I’ve seen the final sign

The oceans are boiling

And the air is burning...

 

2) Now it’s the end of times

The world is gonna die

It’s the last setting sun

I’ve got nowhere to run...

 

PC) I’m crying under a black rain

Tomorrow never comes again...

 

C) Now all is over

It’s the end of times

For eternity...

Now all is over

It’s the end of minds

For humanity...

 

3) Now it’s the end of times

Darkness blinds the sky

I’m afraid of dying

When world is collapsing...

 

4) Now it’s the end of times

I feel life passing by

I still hear my heartbeat

When I fall into deep...

 

PC) I’m dying under a black rain

Tomorrow never comes again...

 

C) Now all is over

It’s the end of times

For eternity...

Now all is over

It’s the end of minds

For humanity...

 

* LA FIN DES TEMPS *

1) Maintenant c’est la fin des temps

J’ai vu le signal final

Les océans sont en train de bouillir

Et l’air est brûlant…

 

2) Maintenant c’est la fin des temps

Le monde est mourrant

C’est le dernier coucher de soleil

Je n’ai nulle part où courir…

 

PR) Je pleure sous une pluie noire

Demain n’arrivera jamais plus…

 

R) Maintenant tout est terminé

C’est la fin des temps

Pour l’éternité...

Maintenant tout est terminé

C’est la fin des esprits

Pour l’humanité...

 

3) Maintenant c’est la fin des temps

Les ténèbres aveuglent le ciel

J’ai peur de mourir

Lorsque le monde s’effondre…

 

4) Maintenant c’est la fin des temps

Je sens la vie qui s’efface

J’entends encore le battement de mon cœur

Lorsque je sombre dans les profondeurs…

 

PR) Je meure sous une pluie noire

Demain n’arrivera jamais plus…

 

R) Maintenant tout est terminé

C’est la fin des temps

Pour l’éternité...

Maintenant tout est terminé

C’est la fin des esprits

Pour l’humanité...

(Copyright SACEM - Texte Jean-Luc RABÉRIN)

* SCHIZOPHRENIC DREAM *

1) Storm under my skull

Trouble in my mind, voices in my head…

Feel like dead seagull

Taken by black tide, howling in my bed…

 

C) Schizophrenic dream…

I’m in a strange steam…

 

2) Killing sensations

I’m so sick and blind, play with razor blades…

Feel cold vibrations

I live out of time, I’m the king of spades…

 

C) Schizophrenic dream…

I’m in a strange steam…

 

3) I live with no rule

Up to the limit, I’m in overdrive…

I’m now just a fool

Don’t accept defeat, full adrenaline…

 

C) Schizophrenic dream…

I’m in a strange steam…

 

1) Storm under my skull

Trouble in my mind, voices in my head…

Feel like dead seagull

Taken by black tide, howling in my bed…

 

C) Schizophrenic dream…

I’m in a strange steam…

 

* REVE SCHIZOPHRENIQUE *

1) Une tempête sous mon crâne

Trouble mon esprit, des voix dans ma tête…

Je me sens comme une mouette morte

Emportée par la marée noire, hurlant dans mon lit…

 

R ) Rêve schizophrénique…

Je suis dans une étrange vapeur…

 

2) Sensations tueuses

Je suis si malade et aveugle, je joue avec des lames de rasoir…

Je ressens de froides vibrations

Je vis hors du temps, je suis le roi de pique…

 

R) Rêve schizophrénique…

Je suis dans une étrange vapeur…

 

3) Je vis sans aucune règle

Jusqu’à la limite, je suis passé à la vitesse supérieure…

Je ne suis maintenant qu’un fou

Je n’accepte pas la défaite, je suis rempli d’adrénaline…

 

R ) Rêve schizophrénique…

Je suis dans une étrange vapeur…

 

1 ) Une tempête sous mon crâne

Trouble mon esprit, des voix dans ma tête…

Je me sens comme une mouette morte

Emportée par la marée noire, hurlant dans mon lit…

 

R ) Rêve schizophrénique…

Je suis dans une étrange vapeur…

(Copyright SACEM - Texte Jean-Luc RABÉRIN)

* JUST BEFORE THE DAWN *

1) Just before the dawn

I like to wander in the neon lights

When streets are empty in the dead of night…

Just before the dawn

I hear the first bird songs in the morning

That time when all seems to be renewing…

 

2) Just before the dawn

It’s time for me to come back home

Walking so quiet and all alone…

Just before the dawn

When the moon start to drift away

A carefree feeling on my way…

 

3) Just before the dawn

Young girl of this night still sleeps by my side

Her naked sweet body breathes slow as tide…

Just before the dawn

Awake I look at her before she leaves

But I feel fine ’cause in love I believe…

 

4) Just before the dawn

Soon alone in the warm and wet bed

I’ll let a little love on pledge…

Just before the dawn

A last tender kiss on her breast

Like the sweetest farewell caress…

 

5) Just before the dawn…

Just before the dawn…

Just before the dawn…

It’s time for me to come back home…

 

* JUSTE AVANT L’AURORE *

1) Juste avant l’aurore

J’aime errer dans la lumière des néons

Lorsque les rues sont vides à la mort de la nuit…

Juste avant l’aurore

J’entends les premiers chants des oiseaux dans le matin

Cet instant où tout semble se renouveler…

 

2) Juste avant l’aurore

Il est temps pour moi de rentrer à la maison

En marchant si calmement et tout seul…

Juste avant l’aurore

Lorsque la lune commence à s’évanouir

Un sentiment de sans souci sur mon chemin…

 

3) Juste avant l’aurore

La jeune fille de cette nuit dort encore à mes cotés

Son doux corps nu respire doucement comme la marée…

Juste avant l’aurore

Eveillé je la regarde avant qu’elle ne parte

Mais je me sens bien car je crois en l’amour…

 

4) Juste avant l’aurore

Bientôt seul dans le lit chaud et humide

Je laisserai un peu d’amour en gage…

Juste avant l’aurore

Un dernier tendre baiser sur sa poitrine

Comme la plus douce des caresses d’adieu…

 

5) Juste avant l’aurore…

Juste avant l’aurore…

Juste avant l’aurore…

Il est temps pour moi de rentrer à la maison…

(Copyright SACEM - Texte Jean-Luc RABÉRIN)

* HUNGRY FOR LOVE *

1) I get something I must confess

I am a loving carnivore

In my libidinous madness

I’m always looking for some more…

Another girl, another night

A desire that I can’t forget

Some flesh to feed my appetite

I get it and feel no regret…

 

PC) It drives me crazy, but I like it…

Woman new body, I must taste it…

 

C) I’m hungry, hungry for love !

My animal desire…

I’m hungry, hungry for love !

My raging inside fire…

I’m hungry, hungry for love !

I really know what I need…

I’m hungry !

 

2) Sweet young skin and burning eyes

To satisfy me and feel good

And I don’t need no alibis

To wander in my quest of food…

People say I’m wasting my time

But it’s a vital need for me

As I like my demon inside

Never wait my apology…

 

PC) It drives me crazy, but I like it…

Woman new body, I must taste it…

 

3) There’s something I want to confess

I am a sexual predator

In my devouring male madness

I’m always wanting more and more…

 

C) I’m hungry, hungry for love !

My animal desire…

I’m hungry, hungry for love !

My raging inside fire…

I’m hungry, yes I'm hungry...

I’m hungry, yes I'm hungry...

 

* AFFAME D’AMOUR *

1) J’ai quelque chose que je dois confesser

Je suis un carnivore de l’amour

Dans ma folie libidineuse

Je suis toujours en train d’en chercher davantage…

Une autre fille, une autre nuit

Un désire que je ne peux pas oublier

De la chair pour nourrir mon appétit

Je l’ai et je ne ressens aucun regret…

 

PR) Cela me rend fou, mais j’aime cela…

Un nouveau corps de femme, que je dois goûter…

 

R) Je suis affamé, affamé d’amour !

Mon désire animal…

Je suis affamé, affamé d’amour !

Mon feu intérieur déchaîné…

Je suis affamé, affamé d’amour !

Je sais réellement ce dont j’ai besoin…

Je suis affamé !

 

2) De la peau jeune et douce et des yeux brûlants

Pour me satisfaire et me sentir bien

Et je n’ai pas besoin d’alibis

Pour errer dans ma quête de nourriture…

Les gens disent que je perds mon temps

Mais c’est un besoin vital pour moi

Comme j’aime mon démon intérieur

N’attendez jamais mes excuses…

 

PR) Cela me rend fou, mais j’aime cela…

Un nouveau corps de femme, que je dois goûter…

 

3 ) Il existe quelque chose que je veux confesser

Je suis un prédateur sexuel

Dans ma folie dévorante de mâle

J’en attends toujours de plus en plus…

 

R) Je suis affamé, affamé d’amour !

Mon désire animal…

Je suis affamé, affamé d’amour !

Mon feu intérieur déchaîné…

Je suis affamé, oui je suis affamé...

Je suis affamé, oui je suis affamé...

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×